Le cintrage de tube en cuivre

Courber un tube de cuivre est une tâche qui requiert du savoir-faire et beaucoup d’adresse. Nombreuses sont les techniques pour procéder à un cintrage cube cuivre. Toutefois, ces dernières nécessitent la connaissance des particularités du tube avec lequel on va travailler. Il faut savoir également connaitre le mode de décryptage du marquage.

Quels sont les différents types de cintrage de tube de cuivre ?

On peut user de différentes techniques pour procéder au cintrage tube cuivre, et ce de façon manuelle. Le cintrage en usant du sable fin Les plombiers d’autrefois maîtrisent à la perfection cette technique. Actuellement, il n’est plus très fréquent de recourir à ce type de cintrage. Toutefois, certains cas nécessitent son usage. Pour commencer, le plombier bouche une des extrémités du tube. Puis, il le remplit avec du sable très fin. Lorsque le tube est chargé de sable, on bouche également l’autre extrémité. Une petite ouverture est nécessaire pour évacuer la vapeur d’eau. Avec un chalumeau, on rougit de manière progressive le tube. On fait en sorte de tordre le tube de cuivre pour que celui-ci prenne forme. Un gabarit est indispensable pour vérifier la courbure. Pour finir, on ouvre les deux extrémités tout en enlevant le sable. Il ne reste plus qu’à procéder au nettoyage du tube. Le cintrage en recourant au ressort Cette méthode consiste à utiliser un ressort de la taille du diamètre du tube. Cependant, si on doit travailler avec un tube qui n’est guère recuit, une préparation à l’aide d’un chalumeau s’avère indispensable. La partie à courber doit être chauffée, et ce au rouge sombre. Une fois ces préparations finies, on dépose le tube à l’intérieur du ressort. On veille à ce que la partie qu’il faut recourber soit bien glissée dedans. La dernière étape consiste à glisser le ressort en dehors du tube.

Quelles sont les différentes sortes de cintreuses et de pinces à cintrer ?

Les cintreuses et les pinces pour cintrer figurent parmi les premiers outils mobiliser pour courber un tube de cuivre. Une cintreuse arbalète est l’une des cintreuses les plus utilisées. Celle-ci revêt la forme d’une arme présente pendant l’époque féodale. Son diamètre est très adéquat au tube à cintrer. Vous pouvez aussi opter pour une pince à cintre à main, appelée également cintrette. Celle-ci consiste à un dispositif muni d’un galet sur lequel on use d’un petit bras pour faire glisser le tube de cuivre. Il faut noter que ce dernier est déjà recuit. Certaines personnes usent d’une cintreuse d’établi. Les professionnels préfèrent se servir de cet appareil. Cette cintreuse est en forme de coffret. Elle contient des formes ainsi que des guides destinées aux tubes ayant 10 à 22mm de diamètre. Si vous voulez un cintrage par enroulement, le mieux est de vous servir d’une cintreuse à mandrin. Une « souris » est placée à l’intérieur du tube. Pour qu’il n’y ait pas d’ovalisation du tube en cuivre, veillez à suivre minutieusement le mouvement de la courbure. Si vous devez travailler avec des tubes très fins, optez pour cet outil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *