Cap à Buenos Aires, le Paris de l’Amérique du Sud

Buenos Aires est la capitale de l’Argentine. Ce pays a tant à proposer aux voyageurs du monde entier. Cette métropole allie avec élégance cosmopolitisme et nostalgie. C’est le genre de ville dont les visiteurs tombent amoureux, en rêvent, puis décident de venir s’y installer. Lorsqu’on y met les pieds, on remarque que les grands cafés côtoient les belles salles de tango. Cette impression offre aux étrangers de passage l’envie d’y rester, car ils se sentent chez eux. Malgré ce sentiment, les touristes sont curieux de découvrir les surprises que cette localité incroyable, possédant beaucoup de classe et de culture, leur réserve. Certains globe-trotteurs comparent Buenos Aires à une commune européenne, mais égarée en Amérique du Sud. Cependant, il existe certaines choses qui la différencient, par exemple, de Paris, de Madrid ou de Rome.

Qui dit Argentine dit Tango

Le tango est connu comme étant l’emblématique de la contrée argentine. Un voyage en Argentine sans s’initier à cette fameuse danse sociale est impensable, voire impossible. Des établissements y organisent chaque jour des soirées où on pourra danser jusqu’au lever du soleil. Mais avant d’y aller, les débutants complets peuvent prendre des cours et profiter des packages à destination des touristes dans l’une des nombreuses écoles de la ville. Pour une expérience plus profonde, les vacanciers n’ont qu’à réserver des places dans un dîner-spectacle de tango. C’est un moment idéal pour les hommes de déclarer leur flamme à l’élue de leur cœur. En tant que berceau du tango, Buenos Aires accueille, pendant la deuxième quinzaine d’août, la grande messe du tango mondial autour d’un championnat international et d’un festival ouvert au grand public. Au programme, divers concerts et démonstrations, ainsi qu’un marché dédié à la danse.

La Boca, l’autre attrait touristique de Buenos Aires

Profiter de son voyage en Argentine ne se limite pas à danser le tango. La ville de Buenos Aires est aussi digne d’intérêt grâce à ses beaux et mythiques quartiers tels que La Boca. Ce dernier est situé au sud-est du Centre, près du port. Les routards qui ont déjà eu l’occasion d’y séjourner connaissent bien ce petit coin argentin pour ses traditions et sa culture ancienne. Son caminito très agréable est incontournable. C’est un musée de la rue et une allée traditionnelle célèbre pour ses bâtiments en bois colorés, reconstruits dans les années 1950. Flâner dans le quartier emmène les bourlingueurs à découvrir l’un des stades les plus mythiques au monde, celui du club Boca Juniors. Assister à un match leur permettra de voir de quoi il s’agit vraiment quand on parle de la passion des Argentins pour le foot. Après la visite du gigantesque stade de la Bombonera, l’aventure à Buenos Aires continue dans l’exploration des musées de La Boca. Le musée de la Fondation Proa et celui des Beaux-Arts sont ouverts tous les jours, sauf le lundi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *